Projet de canalisation de transfert des eaux pluviales de l'aéroport de Paris Charles de Gaulles vers la Marne

Evaluation et suivi de l'impact hydrogéologique du projet
Esquisse piézométrique Artelia (campagne de mesures d'octobre 2018)
Contexte & enjeux

Le projet de canalisation « Marne » de Aéroport de Paris (ADP) consiste en la pose d’une canalisation de transfert des eaux pluviales de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles-de-Gaulle vers la Marne. Le tracé de la canalisation s’étend sur environ 9 km entre les communes de Gressy et Annet-sur-Marne et permet un écoulement gravitaire des eaux depuis la vallée de la Reneuse vers la Marne. La canalisation aura un diamètre de 1400 mm en section courante et de 1800 mm sur le tronçon au microtunnelier.

La plupart du linéaire de la canalisation se situe en vallée alluviale. Les investigations réalisées dans le cadre de la mission géotechnique G2-AVP montre que la tranchée de pose de la canalisation recoupe la nappe. Le projet est ainsi en interaction avec les eaux souterraines, ce qui a pour conséquence :

  • en phase chantier : la nécessité de réaliser des opérations de rabattement de nappe (pompage/rejet) afin de poser la canalisation à sec,
  • en phase définitive : une modification des caractéristiques des terrains au droit de la canalisation susceptibles de modifier localement les niveaux de nappe.

Au vu du contexte environnemental , les enjeux identifiés vis-à-vis des impacts hydrogéologiques potentiels sont les zones humides et les cours d’eau. ADP a confié à Artelia l’étude technique d’évaluation de l’impact hydrogéologique du projet.