Définition des cartes de navigation du fleuve Congo et de la rivière Kasaï

Les principales eaux de surface du Bassin du Congo
Contexte & enjeux

Le fleuve Congo accumule les records : deuxième plus long fleuve d’Afrique après le Nil avec 4700 km, par son débit et son bassin versant, il occupe le deuxième rang mondial après l’Amazone, et il irrigue la deuxième plus grande forêt tropicale humide au monde. Il représente ainsi une formidable opportunité pour le développement de la navigation fluviale sur le Congo et ses affluents.

Si la présence d’obstacles naturels ne permet pas une navigation continue sur son intégralité, le bief moyen Kisangani-Kinshasa est dépourvu de cascade sur ses 1734 km ; il s’agit donc d’une voie d’eau très intéressante pour la navigation et nécessitant peu ou pas d’aménagement. A ce bief, s’ajoute une part importante de son affluent principal, la rivière Kasaï. 

Dans ce cadre, Artelia est en charge de la mise à jour des cartes de navigations sur 2300 km de cours d'eau entre Kinshasa et Kisangani et de la rivière Kasaï entre l'embouchure (Malela-Kwa)  et Ilebo. Cette mise à jour se base sur le croisement des contraintes de navigation en fonction des embarcations envisagées et des paramètres hydrauliques issus d'une modélisation unidimensionnelle du fleuve Congo.

Caractéristiques du projet

Le convoi maximal envisagé a les caractéristiques suivantes: 1200 tonnes, 255 m de long, 24 m de large, tirant d’eau de 2 m.