Station de transfert d’énergie par pompage, Montagnes d’Ataka à Suez

Station de transfert d’énergie par pompage, Montagnes d’Ataka à Suez
Contexte & enjeux

L’administration des centrales hydroélectriques (Hydro Power Plants Executive Authority) au sein du Ministère égyptien de l’Electricité et des Energies renouvelables a confié à Artelia les prestations de conseil dans le cadre d’un contrat stratégique consistant à fournir des prestations de maîtrise d’oeuvre pour une nouvelle station de transfert d’énergie par pompage, dans les Montagnes d’Ataka, à Suez, en Egypte. Le contrat a été signé dans le cadre d’un Groupement avec AF Consult en Suisse, en juin 2017, et il s’agit d’un projet important qui permettra au groupement de démontrer sa qualité de prestataire de services de conseil et d’ingénierie majeur dans le domaine des stations de transfert d’énergie par pompage.

Caractéristiques du projet

La station de transfert d’énergie par pompage des Montagnes d’Ataka a une capacité de 2 400 MW. Elle viendra appuyer les projets du Ministère consistant à diversifier les sources d’énergie dans le pays et permettra également de répondre à la demande croissante en électricité de la région, dans la mesure où l’Egypte pourra ainsi bénéficier de l’énergie produite à partir de nouvelles sources renouvelables et stocker cette énergie afin de l’utiliser le moment voulu. La station de transfert d’énergie par pompage d’Ataka sera la première centrale électrique du Moyen-Orient à produire de l’électricité à partir de stations d’approvisionnement en eau, en utilisant le pompage et le stockage. L’ensemblier chinois Sinohydro réalisera la station de transfert d’énergie par pompage des Montagnes d’Ataka pour un coût total de 2,6 milliards USD environ et la durée du projet est estimée à 7 ans.