Contrôle de la décharge finale des déchets solides

Décharge finale contrôlée Abomey Calavi
Contexte & enjeux

Le Bénin fait partie des pays présentant le taux de croissance urbaine le plus élevé (5 %/an). Cette croissance rapide s’accompagne notamment de problèmes significatifs en termes d’élimination des déchets solides. L’absence d’une chaîne complète de gestion des déchets allant des ménages jusqu’à la décharge finale a conduit à la formation de dépotoirs d’ordures illégales, créant ainsi des risques sanitaires importants pour les populations avoisinantes.

La collecte et la mise en décharge finale des déchets solides restent un défi important. Le taux d’évacuation, bien qu’il se monte à plus 750 tonnes de déchets solides / jour dans les zones urbaines (Cotonou, Parakou, Porto Novo), reste faible sur l'ensemble du pays : sur un total de 39 % collectés, à peine 8 % sont transportés et enfouis.