Inondations et risques naturels

Inondations et risques naturels

Pionnier de la modélisation mathématique détaillée des crues et des inondations d’origine fluviale ou maritime, concepteur de nombreux aménagements de protection, Artelia s’est aussi spécialisé dans la prévention et l’évaluation des vulnérabilités des biens publics ou privés, et la mise en place de mesures de réduction du risque, concernant notamment les centres urbains à forts enjeux et les sites industriels.
 
Artelia intervient très régulièrement dans l’élaboration d’études d’inondabilité, de plans de prévention des risques d’inondation (PPRI en France) et de plans communaux de sauvegarde (PCS, en France), d’analyses coûts-bénéfices des mesures de réduction des risques et travaille à la mise en œuvre de systèmes d’annonce de crues, de prévision d’inondations, d’alerte et de gestion de crise ainsi qu’à la résilience aux crises des zones urbaines. Artelia est un acteur majeur de l’innovation dans ces domaines.

Artelia a été agréé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et des Transports pour les études de sécurité des ouvrages hydrauliques. Cet agrément pour l’auscultation des digues et barrages est une reconnaissance du travail quotidien des équipes auprès des exploitants, en particulier pour près de 40 grands barrages de classe A ou B d’Electricité de France. De nombreuses études hydrologiques et d’ondes de submersion ont également été menées afin de prévenir les risques liés à la gestion de ces infrastructures.

France | Paris

Par son poids économique, son dense tissu d’entreprises et de centres de recherche et son attractivité touristique, l’Île-de-France est l’une des grandes régions métropolitaines mondiales.

Oman | Sur

La ville de Sur, située en climat désertique (80 mm de pluie en moyenne par an) a été sévèrement affectée par deux cyclones en 2007 et 2010 (plus de 300 à 400 mm de pluie en 24 heures).

France | Saint-Jean-de-Maurienne (73)

La traversée de la ville de Saint-Jean-de-Maurienne par la future ligne ferroviaire à grande vitesse présente un risque potentiel, en cas de rupture des digues de protection, que le promoteur du projet, TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin), a souhaité analyser sur modèle numérique.