MOBILITÉ
DURABLE

Mieux interconnecter les modes de transport en privilégiant des solutions collectives, actives et bas carbone.

Contribuer à une planification durable des mobilités

Depuis les années 1950, l’usage du véhicule à moteur thermique s’est complètement banalisé, l’automobile individuelle devenant un symbole de liberté et remodelant complètement les villes et les territoires. Dans le même temps, le transport maritime a connu une croissance sans précédent directement liée à la mondialisation des échanges et des systèmes de production. L’aviation a ensuite pris son essor, rendant possibles des déplacements nationaux et intercontinentaux très rapides, propices aux affaires et à l’essor du tourisme à grande échelle. Aujourd’hui, face à l’urgence climatique, l’ensemble de ce système de transport et des modes de vie associées, très consommateurs d’énergie et émetteurs de carbone, sont questionnés.

Nous accompagnons de nombreuses collectivités urbaines et territoriales dans leurs réflexions sur l’organisation des systèmes de mobilité. Nous apportons notre expérience des différents modes de transports, notre grande connaissance de l’aménagement des villes et des territoires et notre expertise des enjeux environnementaux pour les aider à construire des schémas directeurs de mobilité durable. Nous mettons l’accent sur la coordination entre les modes, le recours à des solutions bas carbone, en particulier collectives, et sur le soutien aux modes actifs pour les courtes distances. Nous concevons des aménagements urbains qui visent à réduire les déplacements contraints, notamment pendulaires entre domicile et lieu de travail. Nous accordons aussi une grande attention à l’efficacité des liaisons entre la ville et le territoire. Nous collaborons d’ailleurs avec des sociétés gestionnaires de transports ferroviaires et fluviaux, en vue d’améliorer la performance de leurs infrastructures et la desserte des territoires, contribuant ainsi au renforcement des modes les moins énergivores et émetteurs de carbone (par voyageur ou tonne de marchandise transportée).

Privilégier les solutions de transport bas carbone

Face à l’urgence climatique et au déclin du vivant, les différents acteurs de l’aménagement urbain accordent une attention nouvelle à la renaturation de la ville. L’existence d’espaces « naturels » rend en effet de multiples services, en améliorant notablement la résilience des villes. Ils facilitent l’infiltration des eaux pluviales et participent au rafraichissement et à la lutte contre les îlots de chaleurs. Ils contribuent à la restauration de la biodiversité et constituent des lieux d’agrément prisés par les citadins qui les placent souvent en tête des critères du bien-être en ville.

Nous disposons de spécialistes qui se consacrent aux différentes questions de nature en ville, de végétalisation de bâtiments et de préservation de la biodiversité en milieu urbain. Nous travaillons ainsi sur des projets variés, parfois de grande ampleur comme Grand Parc Garonne, porté par l’agglomération de Toulouse (France), qui vise à reconquérir les berges du fleuve sur un linéaire de 32 km pour rétablir une articulation harmonieuse entre ville, rivière et nature. Nous intervenons sur différentes opérations de trame verte, de végétalisation en toitures et façades, de création de parcs, de jardins et même de forêts urbaines. Nos écologues apportent leur savoir-faire en matière de diagnostic écologique, d’identification d’espèces d’intérêt et de recommandations quant à la préservation ou la restauration de la biodiversité dans ces milieux urbains très contraints (pollution lumineuse, artificialisation, fragmentation, fréquentation…). En France, nous participons à la mise en œuvre du label Biodiversity, centré sur l’intégration de la biodiversité à l’échelle du bâtiment, de la parcelle et du quartier.

Accompagner les hubs de transport dans leur transition

Même si les différents pôles d’échange (gare, port, aéroport) ne comptent que pour une partie très faible des émissions du secteur, plusieurs initiatives ont été engagées pour réduire les dépenses énergétiques et l’empreinte carbone inhérentes à leur activité propre. Parallèlement à l’amélioration de leur fonctionnalité, plusieurs grands hubs de transport, en tête desquels se trouvent les aéroports, ont donc commencé à élaborer des feuilles de route et engagé la transformation de leurs infrastructures pour atteindre le « zéro émission nette de carbone » à l’échelle de 10 ou 20 ans.

Nous sommes partie prenante de ce mouvement. Nous contribuons par exemple au projet d’Aéroport Marseille Provence (France) qui vise l’autosuffisance énergétique et le « zéro net » à l’horizon 2030. Nous intervenons également sur des infrastructures portuaires, en particulier sur la mise en œuvre d’énergies renouvelables et l’alimentation électrique des navires à quai, une solution visant à réduire les émissions issues de leurs groupes diesel qui fonctionnent sinon sans interruption. Nos équipes effectuent des audits détaillés des systèmes existants, étudient différentes solutions techniques, identifient les meilleurs scénarios, proposent des montages contractuels et financiers pertinents, et gèrent la mise en œuvre des actions retenues.

MOBILITÉ DURABLE

Faire évoluer les systèmes de mobilité vers des solutions moins carbonnées.

PROJETS EMBLÉMATIQUES

Mobilité multimodale

Port Réunion

Adaptation au changement climatique d’un grand port maritime de l’océan Indi...
EN SAVOIR +
Mobilité multimodale
France

Transports en commun de la métropole de Lille

Un réseau étendu pour une agglomération plus saine et agréable à vivr...
EN SAVOIR +